S.E.A: Travailler avec les pêcheurs pour la protection des cétacés.

S.E.A (Scottish Entanglement Alliance) est un projet qui réunit 6 organisations travaillant dans les domaines de la recherche, de la protection de l’environnement et de l’industrie en Écosse. SEA travaille en collaboration avec les entreprises de pêches locales pour fournir une meilleure vision et élaborer un programme pour comprendre les enjeux et les impacts de l’enchevêtrement d’animaux marins dans des engins de pêche, dans le but de développer des stratégies pour réduire ce danger.

« L’enchevêtrement d’animaux marins dans des engins de pêche est un problème universel, dangereux pour la faune marine et les pêcheurs.
L’Ecosse est une zone riche en vie marine, notamment en cétacés : baleines, dauphins et marsouins qui habitent dans les eaux intérieures, celles-ci sont aussi une aire propice à la pêche au filet et à la pêche au casier. L’industrie de la pêche prend une grande part dans l’économie locale et fait vivre les petites communautés le long du littoral. Cependant, cette activité immerge des milliers de kilomètres de réseaux de cordes dans la mer, créant d’énormes risques pour les baleines et autres animaux (requins pèlerins et tortues), ayant de lourdes conséquences pour la préservation et le bien-être du milieu marin mais aussi des conséquences économiques pour les pêcheurs. »

traduit du site https://www.scottishentanglement.org/

Interview

Nous avons pu échanger avec Ellie Mac Lennan qui travaille au sein de SEA.

Depuis combien de temps travaillez-vous sur ce programme et où en êtes-vous dans votre projet ?

« Nous avons commencé depuis 2 ans et demi. Cette première phase du travail a consisté à prendre contact avec les pêcheurs pour collecter des données. Il fallait d’abord se rendre compte de l’étendue du problème et des conséquences que pouvait avoir l’enchevêtrement des animaux dans les engins de pêche dans les eaux Écossaises, car ces incidents sont peu signalés. Cette première étape prendra fin en Novembre 2020, nous sommes actuellement à la recherche de fonds pour continuer la deuxième phase. Cela consistera à tester de nouvelles mesures pour réduire ce risque, en travaillant toujours avec les pêcheurs. »

Extrait du 2020 IWC report – estimates of minke and humpback whale entanglements in Scotland
Figure 1. Locations and numbers of interviews with fishers(MW: minke whale; BS: basking shark; HB: 80humpback whale; LBT: leatherback turtle; PW: pilot whale; RD: Risso’s dolphin; FW: fin whale; HP: harbour 81porpoise; PBS: porbeagle shark; KW: killer whale; SW: sei whale; WSD: white-sided dolphin). (MacLennan et 82al.in preparation)

Est-ce que cela concerne tous les types de pêche ?

« Non, la problématique de l’enchevêtrement d’animaux marins a été mise en avant par le secteur de la pêche au casier (pêche statique qui vise les crevettes, le homard et les crabes). Donc pour le moment nous nous concentrons seulement sur les problématiques liées à ce type d’engin de pêche. Mais nous espérons par la suite pouvoir travailler avec d’autres secteurs tels que la pêche au chalut et à la drague. »

Les pêcheurs se sentent-ils concernés par la protection des animaux marins ?

« Nous avons parlé avec plus de 200 pêcheurs (et en avons officiellement interviewé 159), et ils ont été très ouverts et honnêtes à propos de leurs expériences avec des animaux piégés . Ils se sentent très concernés par ce problème et ont également donné leur avis sur les idées et les suggestions de mesures que ce secteur de pêche pourrait accepter de mettre en place pour réduire ce danger. »

Quels animaux marins sont concernés et quels sont les risques pour eux ?

« Nous avons découvert grâce aux pêcheurs que plus d’espèces que ce que l’on pensait étaient soumis à cette menace et qu’ils étaient très désireux de trouver des solutions ! Les animaux les plus vulnérables en Écosse sont les baleines de Minke et les baleines à bosses, les requins pèlerins et les tortues luth. Pour ces animaux, le risque c’est de les empêcher de respirer, de se nourrir, de nager ou de se reproduire. »

Les solutions

SEA a déjà publié un guide pour les pêcheurs pour réduire les risques d’enchevêtrements mais aussi pour avoir les bonnes réactions lorsqu’ils trouvent un animal piégé. Une mesure simple mais efficace consiste à lester les cordes avec par exemple de la chaîne. Le but est que celle-ci vienne reposer sur le fond au lieu de flotter dans la colonne d’eau, situation la plus dangereuse pour les animaux marins .

D’autres mesures sont également évoquées comme l’utilisation de technologies de pêche sans cordes ou une meilleure répartition des aires de pêches, séparant les zones de pêches mobiles et de pêche statique pour réduire les conflits et la perte de matériel, qui ensuite dérive dans les eaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *