Les baleines de Minke en Ecosse

La baleine de Minke ou Rorqual à museau pointu, est la plus petite baleine présente dans les eaux Écossaises. Elle mesure tout de même entre 7 et 10 mètres à l’âge adulte. Ce sont les femelles qui sont généralement un peu plus longues.

Illustration de Violette Suquet

Identification

Signe distinctif: sa bande blanche en travers de ses nageoires, uniquement visible lors de ses sauts.

Si son souffle est rarement visible, on la reconnaît par sa tête étroite et pointue, son dos gris et son petit aileron dorsal très reculé et souvent criblé de cicatrises. C’est grâce à ses cicatrises que l’on peut les distinguer. Les chercheurs sont donc très demandeurs des photos de leur dorsale qui leur permet d’étudier les déplacements de chaque individu.

Dans les Hébrides la photo-identification, qui est une méthode de traçage non invasive, est utilisée depuis plus de 20 ans. Elle a permis d’identifier 250 individus distincts.

Répartition

Bien que leurs mouvements s’avèrent irréguliers, il semblerait qu’en hiver elles descendent vers l’équateur et qu’en été elles remontent vers le nord dans des eaux riches en nourriture. Aux Hébrides elles sont communément vues le long des côtes et dans les eaux intérieures d’Avril à Octobre.

Carte des observations de Baleines de Minke recensées dans les Hébrides par l’association HWDT

Comportement

Généralement seule, on peut quelques fois les voir par groupe jusqu’à 10 lorsqu’elles se nourrissent. Elles s’alimentent de petits poissons (merlan, hareng) et de planctons en prenant de grandes gorgées d’eau qu’elles filtrent à travers leurs fanons.

Dangers connus dans les Hébrides

Les baleines de Minke peuvent être victimes d’emprisonnement dans des filets de pêche ou des dispositifs de pêche statique, type casiers. Elles sont également touchées par les débris qui dérivent en mer, (surtout les cordages et filets) dans lesquelles elles s’emmêlent. Une fois pris dans leurs nageoires, ailerons ou encore autour de leur tête les animaux peuvent être blessés ou avoir leur mobilité entravée, entraînant leur mort.

La collision avec des navires peut aussi avoir de graves conséquences. Certains cas de décés ont été reportés dans les eaux Anglaises.

Si les rorquals à museaux pointus sont encore la cible des pécheurs de baleines dans certaines régions en l’Atlantique nord et en Antarctique, cette pratique est strictement interdite au Royaume-Uni.

Source: The Hebridean Whale & Dolphin Trust

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *